L’Hôtel Schweizerhof, Lenzerheide:

Quand hospitalité et conformité aux principes du développement durable se conjuguent à la perfection

10.11.2022
Pot-au-feu 04/22
  • Hôtellerie
Partager cet article

D’un côté, un premier sommet et de l’autre, un deuxième. Quel que soit le côté d’où l’on accède à la Lenzerheide, les deux sommets Rothorn et Stätzerhorn sont toujours là pour vous accueillir. Or, ce ne sont là que deux des plus superbes sommets de cette haute vallée alpine. Entre les deux et en plein centre du village de Lenzerheide se trouve l’Hôtel Schweizerhof, un établissement hôtelier et de restauration qui voue une attention toute particulière à une qualité et un fonctionnement respectueux des principes du développement durable. Cela vaut également pour les solutions relatives à la cuisine de plonge. L’Hôtel Schweizerhof mise ainsi sur les solutions de plonge professionnelles durables de la maison Meiko (Suisse) SA.

Il y a des endroits auxquels on retourne toujours très volontiers parce que l’on est sûr d’y retrouver ce qui était si incomparable la dernière fois. Or, le village grison de Lenzerheide est justement un tel endroit. Les sommets alpins resplendissants, le lac de Heidsee, les pâturages odorants de montagne en été, le brillant paysage enneigé en hiver ne laissent personne indifférent. Disons-le tout net: il s’agit tout simplement d’un endroit magnifique.


Continuité et innovation 

Depuis son inauguration en 1904, l’Hôtel Schweizerhof a non seulement contribué à l’écriture de l’histoire du tourisme de Lenzerheide mais il a également fourni une contribution importante au succès de la station. Historique également la décision de Claudia et d’Andreas Züllig en 1991 de ne pas se contenter de passer ici une seule saison d’hiver mais d’y rester et de reprendre entièrement la gestion de l’établissement à partir de 1994. Depuis, la famille Züllig gère l’établissement de manière très active et personalisée. Les premiers travaux entrepris en 1995 concernaient la transformation de l’ancienne dépendance et l’agrandissement de l’établissement avec 32 nouvelles chambres. En 2001, c’était au tour de la reprise de l’immeuble Scalotta tout proche et en 2006, celui des travaux de rénovation décisifs de l’ensemble de l’hôtel, y compris un tout nouveau bâtiment comportant 32 chambres au chic alpin et une oasis de détente et de remise en forme qui s’étend désormais sur une surface de 1500 mètres carrés. La famille Züllig ne s’est pas arrêtée en si bon chemin et c’est en 2010 déjà que l’ensemble des 32 chambres Nostalchic ont été rénovées. En 2017 finalement, le Café+Bar a été transformé pour devenir ce qui est désormais le Schweizerhof Restaurant Bar. Claudia et Andreas Züllig n’ont pas pour habitude de se reposer sur leurs lauriers. C’est ainsi qu’ils ont fait refaire entièrement au printemps 2021 la zone d’entrée de l’hôtel, y compris la réception. En 2022, c’est l’ensemble du secteur de détente et de remise en forme qui a bénéficié de travaux de rafraîchissement.


Au milieu du village, l’Hôtel Schweizerhof souhaite la bienvenue à ses hôtes. Avant même d’atteindre l’hôtel et son entrée, les visiteurs arpentent déjà le tapis rouge. Quelle classe ! Il faut même s’arrêter quelques instants pour bien profiter de ce moment très particulier. A cet effet, pourquoi ne pas s’asseoir pour commencer à l’une des tables du restaurant-bar pour laisser les premières impressions faire leur effet? Sur la carte des boissons, on trouve du jus de pommes originaire de Suisse centrale et arborant le label «Hautes Tiges Suisse» ou encore du café issu du commerce équitable et torréfié en Engadine par l’atelier de torréfaction le plus élevé d’Europe. C’est encore un peu tôt pour du whisky suisse, de la vodka suisse, du gin suisse ou d’autres boissons spiritueuses de fabrication suisse. Cependant, on peut tout aussi bien décompresser avec un Vivi Cola. Ce sont là tous des produits suisses. Précisément! Le mot-clé du développement durable fait bon ménage avec le bien-être que l’on ressent juste après l’arrivée et l’hospitalité, la modernité et la joie simple qui imprègnent cet endroit.

Impressions des différents secteurs de l‘hôtel Schweizerhof.

Enormément de style et le chic en plus

Trève de détente: l’Hôtel Schweizerhof à Lenzerheide offre tout de même bien plus à ses clients que le doux laisser-aller rêveur au bar-restaurant. Et si nous partions à la découverte!

L’Hôtel Schweizerhof dispose de 75 chambres aménagées avec style et classées dans différentes catégories. Les chambres qui se distinguent par leur chic alpin s’inspirent de la nature environnante. Des parois en arolle translucides jouent le rôle de séparateurs d’espaces et créent à la fois de l’intimité et une ambiance naturelle. Dans le bâtiment séculaire représentant une particularité architecturale, les chambres Nostalgie, rénovées avec soin au printemps 2022, se distinguent par leur charmante symbiose entre tradition et modernité. Les quatre chambres Bel-Etage et leur galerie émettent une atmosphère tout à fait particulière tout en offrant suffisamment de place aux familles composées des parents et de deux enfants.

Le client trouvera le paradis ultime du bien-être et de la détente au spa de montagne baptisé Bergspa. Dans cette oasis de bien-être et de détente qui s’étend sur 1500 mètres carrés et offre un très grand choix de prestations de bien-être et de soins, on oublie sans autre le temps et l’espace, que ce soit au hammam, dans le sauna classique, lors d’un massage ou d’un traitement cosmétique ou encore en restant en mouvement, en se délassant ou au fitness. Les familles et leurs enfants ne sont pas en reste: la jeunesse peut se dépenser dans le bassin pour familles dont la température atteint 32 degrés et bien sûr dans la pataugeoire. Des chaises-longues destinées aux adultes sont installées tout autour du bassin. Dans la zone voisine, les petits et les grands peuvent faire leurs premiers essais liés au hammam. De toute façon, les enfants jouent un rôle important au sein de cet hôtel pour familles. Dans le club pour enfants géré de manière professionnelle, les petits peuvent très librement dépenser leur énergie. Jamais ils ne s’ennuieront car un programme d’occupation pour enfants leur garantit des aventures qui feront passer le temps finalement bien trop vite à leur goût.

Un rôle de pionnier en matière de développement durable

Le Schweizerhof ne néglige aucunement le fait que le client ressente de la faim. Dans ce domaine également, il peut se laisser gâter de A à Z, que ce soit au restaurant 7078, dans le salon d’arolle, à l’Allegra ou dans le Stübli. Pour un petit snack intermédiaire, le bar fera parfaitement l’affaire, l’endroit même où le verre de Vivi Cola est désormais vide et où l’on commence sérieusement à réfléchir à l’apéro. C’est aussi l’endroit où le mot-clé de développement durable s’est efficacement imprimé dans le cerveau. Dans le secteur de l’hôtellerie, l’Hôtel Schweizerhof est considéré comme un véritable pionnier en la matière. Il s’agit en effet de l’un des hôtels-phares du projet CO2 d’HotellerieSuisse Grisons qui participe au programme d’économies d’énergie de l’Agence de l’Energie pour l’Economie (AEnEC) dans le cadre duquel il travaille en étroite collaboration avec un coach AEnEC. Il y a des années que les économies d’énergie ainsi que le recours à des produits d’origine locale et à des matériaux naturels vont de soi pour les époux hôteliers Claudia et Andreas Züllig. Cet engagement se retrouve d’ailleurs également en cuisine. Le client cherchera en vain des poissons de mer ou des crevettes, voire des tomates en hiver sur la carte des mets. En revanche, il y trouvera des produits de saison fournis directement par des producteurs de la région, dans la mesure du possible.

La propreté à l’état pur

Le souci porté aux principes du développement durable aura été l’élément déterminant qui a poussé les époux Züllig et le directeur de l’établissement Christian Zinn à prévoir la transformation de la cuisine de plonge et le remplacement des systèmes de nettoyage vieillis. «Le profil des exigences posées à la nouvelle cuisine de plonge était le suivant: maniement moderne et simplifié, à optimisation énergétique, écologique en matière de consommation de produits détergents et technique la plus récente» explique le directeur Christian Zinn à Pot-au-Feu. En étroite collaboration avec Reto Buser, Key Account en matière de produits détergents auprès de la maison Meiko (Suisse) SA, M. Zinn a élaboré un concept relatif à la transformation de la cuisine de plonge et à l’intégration de nouveaux lave-vaisselle. Deux lave-vaisselle automatiques sous comptoir et un lave-vaisselle à avancement de casiers ont finalement été choisis en tant que solution optimale pour répondre aux exigences des établissements de restauration comportant un total de 180 places assises. «Si on les compare à leurs prédécesseurs, ces nouveaux modèles consomment environ 50 % d’eau et de produits détergents en moins» souligne Reto Buser. Cela a été rendu possible par le dispositif de récupération de chaleur installé dans la partie avant des machines. Cela signifie qu’en raison de la conduite optimisée de l’air, les lave-vaisselle consomment moins de courant tout en atteignant la neutralité en matière d’émission de CO2. A cela vient s’ajouter le fait que le climat de travail est nettement moins chaud et humide, ce qui convient tout particulièrement aux collaborateurs. Au niveau de l’hygiène, les machines utilisent un produit écologique et sans chlore qui répond à l’ensemble des prescriptions d’hygiène internationales. Dans ce domaine, le filtre M-iQ constitue véritablement le cœur du système. Ce système de filtrage permet d’obtenir une propreté optimale tout en réduisant considérablement la consommation de détergents et d’eau. Le principe de ce succès: les restes alimentaires bloqués par le filtre sont activement extraits du processus de nettoyage. Le filtre extrait ces restes de l’eau et les évacue de manière cyclique – sans nécessiter pour cela de l’eau supplémentaire.

Le lave-vaisselle automatique à avancement de casiers M-iQ de Meiko se distingue par son mode de fonctionnement hygiénique et économique ainsi que par ses paramètres de consommation extrêmement bas. Il fournit des prestations de nettoyage améliorées de 30 pour cent tout en utilisant un tiers de détergents et d’énergie en moins. Son programme intelligent d’autonettoyage permet en outre d’économiser du personnel.

Reto Buser, de la maison Meiko (Suisse) SA, et Christian Zinn, directeur de l’Hôtel Schweizerhof, ont développé en étroite collaboration le concept de transformation du secteur de plonge et l’installation des nouveaux lave-vaisselle de Meiko (Suisse) SA.

Trajets courts pour les collaborateurs: la cuisine de l’Hôtel Schweizerhof se situe juste à côté des établissements de restauration.

David Sax, monteur du point de service technique des Grisons de la maison Meiko (Suisse) SA, Reto Buser, Key Account en produits détergents de Meiko (Suisse) SA, et Martin Moritz, chef de cuisine de l’Hôtel Schweizerhof.

Martin Moritz, chef de cuisine auprès de l’Hôtel Schweizerhof, et Reto Buser de la maison Meiko (Suisse) SA sont convaincus de la solution durable dans le secteur des lave-vaisselle de l’Hôtel Schweizerhof.

Le lave-vaisselle à avancement de casiers M-iQ de Meiko (Suisse) SG se distingue par son mode de fonctionnement hygiénique et économique ainsi que par des paramètres de consommation extrêmement bas.

Le lave-vaisselle à avancement de casiers M-iQ de la maison Meiko (Suisse) SA est d’un maniement des plus aisés. Le fait que le système permet de réduire à la fois la chaleur et la quantité de vapeur convient tout particulièrement aux collaborateurs.

Reto Buser, de la maison Meiko (Suisse) SA, fait la démonstration de la propreté des lave-vaisselle Meiko.

| Les lave-vaisselle sous comptoir M-iClean U de Meiko (Suisse) SA convainquent par leur technique de nettoyage professionnelle: puissance de nettoyage rationnelle, maniement intuitif, affichage numérique et flexibilité maximale.

Technique professionnelle de lave-vaisselle

Les lave-vaisselle automatiques sous comptoir M-iClean U de la maison Meiko (Suisse) SA convainquent par leur technique de nettoyage professionnelle: prestations de nettoyage rationnelles, guidage intuitif de l’utilisateur, affichage numérique et flexibilité maximale. L’Hôtel Schweizerhof Lenzerheide utilise ces deux machines pour le nettoyage des verres et des services. Les deux modèles sont d’un usage extrêmement aisé grâce à leur guidage intuitif assuré par le biais de l’affichage numérique en verre, lui aussi particulièrement hygiénique.

Un partenariat basé sur la confiance

Grâce à ces nouveaux lave-vaisselle très économes en place, il a également été possible de gagner de la surface de travail. Quant au nouveau sol, il offre également plus de sécurité au travail. «Tous les travaux de transformation ont pu se faire dans un intervalle de seulement quatre semaines» se réjouit le directeur Christian Zinn. Pour cela, il aura bien entendu fallu garantir une collaboration optimale entre le constructeur de cuisine, les installateurs sanitaires, les électriciens et l’organisation du service sur place par le biais de la maison Meiko (Suisse) SA. «Tout a parfaitement fonctionné» se réjouit encore Reto Buser. Il a ainsi pu remettre les nouveaux lave-vaisselle avec une instruction au chef de cuisine Martin Moritz et son équipe. Une double formation complémentaire et un contrôle technique subséquent ont suivi. «Nous avons pu répondre au profil d’exigences de notre partenaire de manière constructive et détendue» nous confie-t-il. Christian Zinn est, lui aussi, convaincu du partenariat engagé avec la maison Meiko (Suisse) SA. «Pour nous, de bons conseils, un encadrement personnalisé et un excellent support technique sont autant d’éléments tout à fait déterminants» souligne-t-il. La maison Meiko (Suisse) SA est absolument en mesure de garantir tout cela. Un collaborateur du service technique peut se rendre sur place 365 jours par année dans un intervalle de deux heures, avec toutes les pièces de rechange nécessaires. Le directeur Christian Zinn insiste sur le fait que c’est avant tout la confiance placée dans le partenariat qui doit être acquise. «Or, cela fonctionne de manière véritablement irréprochable avec la maison Meiko (Suisse) SA.» Ce que Reto Buser commente laconiquement: «Ce que nous faisons, nous le faisons correctement.» 

Technique de rinçage, de nettoyage et de désinfection professionnelle

La maison Meiko développe des solutions et soutient des processus pour tout ce qui doit être nettoyé, rincé et désinfecté de manière professionnelle. Plus de 2 000 collaborateurs répartis dans 30 pays font de Meiko une entreprise globale de service technique.

La maison Meiko a été fondée en 1927 à Offenburg/Südbaden. Depuis 1963, l’entreprise Meiko (Suisse) SA distribue, entretient et répare toutes les machines et installations Meiko en Suisse.

La maison Meiko est propriété d’une fondation créée par la famille fondatrice sous la direction d’Oskar et Rosel Meier. Les principes de fonctionnement de cette fondation sont aussi les principes d’action de la maison Meiko: ainsi, 85 pour cent des bénéfices doivent être réinvestis «pour le bien des êtres humains et de l’entreprise». Par ailleurs, la maison Meiko ne peut être vendue, que ce soit en plusieurs parties ou dans sa globalité en tant qu’entreprise. L’objectif de cette disposition statutaire est d’assurer la survie de la maison Meiko et de garantir à long terme les emplois correspondants.


Pour en savoir davantage

Hotel Schweizerhof Lenzerheide

Voa Principala 39

7078 Lenzerheide

Tél. 081 385 25 25

info@schweizerhof-lenzerheide.ch


Meiko (Suisse) AG

Industriestrasse 9

8117 Fällanden

Tél. 044 806 26 26

info@meiko-suisse.ch

 


Annonce