Le vainqueur de «gusto22» est connu:

Fynn Thielen de l'hôtel The Dolder Grand est le meilleur apprenti cuisinier 2022

02.04.2022
Pot-au-feu 01/22
  • Story
Partager cet article

Les neuf finalistes se sont entraînés pendant des mois en vue du championnat suisse des apprentis cuisiniers. Mais cette fois-ci, c'était pour de bon: lors de la finale culinaire de trois heures, ils ont dû prouver leur savoir-faire devant un jury de professionnels. Au final, c'est Fynn Thielen du The Dolder Grand qui s'est imposé. Dans le cadre de la soirée de gala, il a été élu vainqueur de «gusto22» et donc meilleur apprenti cuisinier 2022. En deuxième place arrive Athina Karavouzi du Park Hyatt, suivie en troisième position de Luca Heiniger du restaurant Panorama Hartlisberg.

Au premier jour du mois d’avril, le secteur gastronomique s'est réuni pour la première fois depuis longtemps sans restrictions à un grand événement de la branche. Quelque 400 invités ont en effet répondu à l'invitation de Transgourmet/Prodega au Casino de Berne. Dans le cadre de «gusto22», la relève des cuisiniers a été célébrée et Fynn Thielen a été élu meilleur apprenti cuisinier 2022. Le jeune homme de 17 ans est en 2e année d'apprentissage à l'hôtel The Dolder Grand, à Zurich, et s'est imposé la veille contre huit concurrents lors de la finale du championnat suisse des apprentis cuisiniers. Lors du concours culinaire en direct à l'école professionnelle de Baden (BBB), les participants ont eu trois heures pour préparer les hors-d’œuvre et les plats principaux qu'ils avaient eux-mêmes imaginés au préalable. Pendant ce temps, ils ont été observés par un jury d'experts, tandis qu'un second jury a dégusté ensuite les plats anonymement.

Fynn Thielen a su convaincre avec, en hors-d'œuvre, un duo d'omble chevalier des Alpes, confit et mariné en tartare, fenouil cuit dans un jus de bergamote, jus d'épices et huile d'aneth. Comme plat principal, il a servi un teres major de porc, jus de porc, langue de porc picklée en pâte filo, boulettes de chou blanc, caviar de moutarde, purée de pommes de terre de montagne, carottes bio à la vanille. Il remporte ainsi un séjour de deux semaines à Hong Kong, avec notamment un aperçu de la cuisine de l'hôtel The Peninsula chez Florian Trento. La deuxième place est revenue à Athina Karavouzi du Park Hyatt de Zurich. Celle-ci va pouvoir découvrir Berlin pendant une semaine. Enfin, une semaine à St-Moritz attend Luca Heiniger du restaurant Panorama Hartlisberg de Steffisburg. Luca s'est classé à la troisième place pour la deuxième année consécutive.

Fynn Thielen, gagnant de «gusto22»

Fynn Thielen pendant le concours culinaire, à l'école professionnelle de Baden.

Une expérience enrichissante et une énorme plateforme

Mais les apprentis cuisiniers ne profitent pas seulement de prix attrayants lors du championnat suisse. Avant tout, Transgourmet/Prodega, en tant qu'organisateur, et la Société suisse des cuisiniers, en tant que patron de «gusto22», leur offrent également une expérience instructive et une grande plateforme. «Nous sommes heureux de pouvoir offrir à nouveau cette plateforme à la relève des cuisiniers cette année, et de fêter cela en grande pompe», a déclaré Philipp Dautzenberg, Président de la Direction de Transgourmet/Prodega, le plus grand grossiste en commerce de livraison et de libre-service de Suisse.

Peut être fier de votre performance: Athina Karavouzi

3eme place: Luca Heiniger du restaurant Panorama Hartlisberg.

Ainsi, cette année encore, les performances des jeunes talents culinaires ont été récompensées devant le public. La famille et les amis, les entreprises formatrices, les invités des Leading Partners Bell, Emmi, Kadi, Valser et de nombreux autres sponsors ainsi que les représentants les plus divers du secteur gastronomique ont été invités à «gusto - the show», le gala animé par Sven Epiney avec proclamation des résultats le lendemain du concours culinaire. Ivo Adam et son équipe du Casino de Berne se sont pour leur part chargés de régaler les palais. Dans l'esprit de la promotion de la relève, l'Orchestre symphonique des jeunes du conservatoire de Berne et le duo d'acrobates Corina & Anton ont également enthousiasmé le public avec une performance commune. Enfin, Dalila Zambelli a également fait une belle apparition: la gagnante de «gusto21» avait dû renoncer à la grande scène l'année dernière en raison des mesures de protection du Covid et a eu l'occasion de se rattraper lors d'une rétrospective. Parallèlement, la Tessinoise et Laura Loosli, lauréate de «gusto19», ont fait part de leurs projets: ainsi, les deux talents culinaires sont désormais membres de l'équipe nationale junior des cuisiniers et représenteront la Suisse en novembre à la Culinary World Cup au Luxembourg. Une carrière pour laquelle Fynn Thielen s'est également bien placé avec sa victoire à «gusto22».

Les assiettes des trois lauréats

Le hors-d'œuvre gagnant: duo d'omble chevalier des Alpes, confit et mariné en tartare, fenouil cuit dans un jus de bergamote, jus d'épices et huile d'aneth.

Le plat principal gagnant: teres major de porc, jus de porc, langue de porc picklée en pâte filo, boulettes de chou blanc, caviar de moutarde, purée de pommes de terre de montagne, carottes bio à la vanille.

Le hors-d'œuvre d’Athina Karavouzi.

Le plat principal d’Athina Karavouzi.

Le hors-d'œuvre de Luca Heiniger.

Le plat principal de Luca Heiniger.

Le classement «gusto22»




«gusto» en bref – Promotion durable de la relève dans le cadre d’un partenariat

«gusto», c'est le championnat suisse des apprentis cuisiniers des 2e et 3e années, organisé par Transgourmet/Prodega sous l’égide de la Société suisse des cuisiniers. Avec «gusto», la société de libre-service et de commerce de livraison en gros s’engage pour une formation durable et pour l’avenir du secteur de la restauration. L’épreuve ne pourrait constituer une meilleure préparation à l’examen de fin d’apprentissage. En parallèle, les jeunes talents acquièrent une expérience importante pour leur future vie professionnelle et peuvent se présenter à un large public dans le cadre du concours.

Cette promotion précoce des talents culinaires a amplement fait ses preuves ces dernières années. Ainsi, les finalistes, grâce à leur participation à «gusto», ont souvent noué des contacts avec de futurs employeurs ou encore rejoint les rangs de l’équipe nationale suisse junior des cuisiniers.

La mise en œuvre de «gusto» n’est cependant possible que grâce au soutien généreux de nombreux sponsors de l’industrie et du commerce. Outre les partenaires leaders tels que Bell, Emmi, Kadi et Valser, de nombreux autres sponsors apportent aussi un soutien considérable à l'organisation de cet événement.


Annonce